St Germain - ‘Tourist’ 20th Anniversary Travel Edition’ (Warner) | DJMAG France - Suisse - Belgique
St Germain - ‘Tourist’ 20th Anniversary Travel Edition’ (Warner)

St Germain - ‘Tourist’ 20th Anniversary Travel Edition’ (Warner)

L'avis de la rédaction

Il y a tout juste deux décennies, St Germain étendait le spectre des musiques électroniques avec ‘Tourist’. Cinq ans après avoir posé l’une des pierres angulaires des édifices nu-jazz et deep house avec ‘Boulevard’, paru sur le FCom de son ami Laurent Garnier, le Français s’offrait le luxe de sortir son second long format chez Blue Note, temple sacré du jazz, alors peu habitué à défricher le terrain des musiques nouvelles. Triturant des samples instrumentaux délicatement agencés sur des boucles électroniques aux accents lounge, dub et house, St Germain (Ludovic Navarre de son vrai nom) continuait alors de perfectionner sa recette miracle et d’abolir les frontières entre le numérique et l’acoustique, entre la machine et l’humain.

Porté par les singles ‘Rose Rouge’ (qui sera quinze ans plus tard repris sur scène par… les Rolling Stones), ‘Sure Thing’ ou ‘So Flute’,  titres incontournables de toute bonne discothèque, ‘Tourist’ sera un carton planétaire immédiat avec plusieurs millions d’exemplaires écoulés. Ancré dans le jazz, le blues ou encore les musiques latines, l’élégante deep-house du  Français transcende alors les époques et les frontières et s’impose comme un classique tant pour les néophytes que pour les amateurs d’électro les plus pointus. 

20 ans après la sortie de ce disque mythique, il était donc tout naturel qu’il fasse l’objet d’une petite révision, tenant plus de l’hommage que d'une réelle volonté de le remettre au goût du jour, l’album n’ayant pas pris beaucoup de rides. C’est chose faite avec cette ‘Travel Edition’ sur laquelle une poignée de producteurs estimés du discret Ludovic Navarre reprend en main les titres phares de 'Tourist', de son compère des débuts DJ Deep à Traumer en passant par le britannique Nightmares on Wax, figure du chill-out et membre éminent de l’écurie Warp. En tout, onze titres (dont une relecture de ‘So Flute’ par Navarre himself) qui permettront à ceux ayant inlassablement creusé les sillons du vinyle original de redécouvrir leurs titres favoris sous un jour nouveau, et aux autres de se plonger dans l’une des oeuvres majeures de l’électro à la française.

Articles

Vidéos

Commentaires

Partager