Purple Disco Machine – ‘Discothèque’ (Glitterbox Recordings) | DJMAG France - Suisse - Belgique
Purple Disco Machine – ‘Discothèque’ (Glitterbox Recordings)

Purple Disco Machine – ‘Discothèque’ (Glitterbox Recordings)

L'avis de la rédaction

Disco is not Dead. Si le grand public a découvert Tino Piontek - aka Purple Disco Machine - en 2017 avec son tube ‘Devil in Me’, cela fait dix ans que l’Allemand continue de faire vivre la flamme de cette musique qui fait danser les discothèques du monde entier depuis les années 70. Que ce soit à travers ses propres productions ou ses nombreux remixes pour Gorillaz, Chromeo ou Jamiroquai, le producteur puise dans l’héritage du disco, de la funk et de la house pour livrer une musique intemporelle. Purple Disco Machine nous revient aujourd’hui avec 'Discothèque', une compilation mixée qui parait sur le label Glitterbox Recordings. Véritable retranscription sur disque des DJ-sets de Purple Disco Machine, la compilation nous invite à un voyage à travers l’histoire de la musique disco réparti en deux CDs. D’un côté un Purple Disco Day plus léger et pensé pour la journée, de l’autre un Purple Disco Night plus percutant et taillé pour les soirées en club. Le tout pour 30 tracks qui respirent l’esprit disco.

A l’heure du revival funk et d’une nostalgie ultra-présente, on pourrait penser que cette 'Discothèque' n’est qu’une dose passéiste de plus dans un monde culturel qui semble presque entièrement tourné vers l’arrière. Et effectivement, cette compilation a tout pour ravir ceux qui ont connu les grandes heures du disco et de la house (et est une formidable occasion pour les plus jeunes de découvrir cette période). Mais le disque n’est pas non plus une capsule temporelle figée dans un passé glorieux. Ici, les classiques de Herbie Hancock ou Gladys Knight côtoient les productions contemporaines de Yuksek ou Tiga tout comme des remixes signés Dimitri From Paris et Kenny Dope. Tout au long du mix, Purple Disco Machine pose aussi ses propres tracks, à l’image de son récent remix du titre culte 'Praise You' de Fatboy Slim, et glisse même deux édits inédits.

Plus qu’une célébration de son passé, l’esprit disco est donc mis à l’honneur de ses origines à ses réincarnations les plus actuelles. Surtout, Purple Disco Machine donne à sa 'Discothèque' une touche résolument hors du temps. Les morceaux d’antan se fondent dans les titres d’aujourd’hui, abolissant les barrières du temps et tous les codes qui lui sont liés. Ne reste alors plus qu’une chose, la musique. Car loin d’être une simple leçon d’histoire, cette compilation n’oublie pas l’essentiel : nous faire danser.

Que ce soit dans sa version jour bercée de soleil ou sa déclinaison nuit aux rythmes plus entêtants, 'Discotheque' donne irrésistiblement envie de bouger son corps. Parfaite pour (re)découvrir l’évolution du disco de ses débuts à aujourd’hui, tout comme pour relever l’ambiance de n’importe quelle journée ou soirée, la discothèque de Purple Disco Machine vient nous rappeler que le disco – d’hier comme d’aujourd’hui – continue et continuera à nous faire danser. Et c’est bien tout le mal qu’on lui souhaite !

Articles

Vidéos

Commentaires

Partager