Tomorrowland 2022 : Résumé du 17 juillet | DJMAG France - Suisse - Belgique

La star planétaire Martin Garrix a clôturé hier soir une première semaine de Tomorrowland riche en émotion.

L’adrénaline est doucement retombée en ce lundi 18 juillet pour 'The People of Tomorrow'. Après deux premières journées déjà bien remplies, les équipes de Tomorrowland sont passées ce dimanche 17 juillet à la vitesse supérieure avec des têtes d’affiches à n’en plus compter.

En fin d’après-midi, la France s’est même retrouvée aux feux des projecteurs avec Kungs ! Succédant au protégé de David Guetta Joël Corry, le toulonnais est arrivé sur la MainStage avec ses atouts : un grand sourire aux lèvres et le teint bronzé, le tout servi par l’efficace italo-disco de son dernier album ‘Club Azur.’ Une nouvelle fois conclu par ‘Paris’, son set animé par les drapeaux français au sein du public a su parfaitement lancer cette soirée plus chaude que les précédentes.

Kungs à la fin de son set : "J'ai été si heureux de vous retrouver après 3 ans ici sur la Mainstage !" 

Peu de temps après, deux groupes à la popularité grandissante ont joué en même temps chacun aux antipodes du festival : Les auteurs des hits ‘Lose Control’ et ‘Peace of Your Heart’ Meduza sur la Freedom stage représenté par son DJ et producteur Mattia Vitale et le scintillant duo Sofi Tukker. Les lauréats du GRAMMY en ont profité pour jouer sur la ‘Crystal Garden’ plusieurs morceaux de leur dernier album ‘Wet Tennis’ sorti fin avril dernier. Un nouveau casse-tête s’imposait pour les festivaliers, d’autant plus que la 'Crystal Garden' allait enchaîner avec le duo néerlandais classé 87ème au dernier Top100DJs Sunnery James & Ryan Marciano et l’un des poids lourds du collectif Pardon My French Tchami pour finir la soirée sur cette scène fleurie placée au milieu de l’eau. Pour celles et ceux qui ont fait le choix de rester à la ‘Freedom’ stage, Claptone a pris la relève de Meduza avant la légende de la minimale Paul Kalkbrenner.

Les superbes visuels de la 'Freedom' pour le set de Meduza. 

Sur la MainStage pendant ce temps, NERVO et Kölsch ont fait monter la température avant de laisser la place à la star locale Lost Frequencies pour une prestation LIVE. Le 25ème du dernier Top100DJs fut le premier artiste de l’histoire à jouer sur la Mainstage de Tomorrowland avec son équipe. Il a convié Lau Seys pour jouer de la batterie, Kye Sones pour chanter ses hits comme ‘Are You With Me’ ou ‘Love To Go’ ou encore Calum Scott avec qu’il a sorti ‘Where Are You Now’ il y a bientôt un an jour pour jour.

Crédit photo : @lostfrequencies

Le terrain était désormais prêt pour laisser place à l’icône masquée Marshmello. Au même titre que Kungs, un drapeau a flotté sur le public mais cette fois-ci à l’effigie de Tomorrowland avant entre autres un exceptionnel feu d’artifice vert, rouge, bleu et doré sur son hymne ‘Happier’  peu avant l'arrivée de Martin Garrix. Le temps d’apercevoir le triple gagnant du Top100Djs sur scène, ce fut pour le public l’occasion d’admirer une dernière fois le spectacle de transition. Des mannequins habillés de blanc et d’or marchaient sans accroc autour de la scène entre chaque set depuis vendredi pour annoncer dans le cadre féérique propre à Tomorrowland l’arrivée du prochain artiste.

Le DJ masqué a conclu son set avec 'Come & Go', son morceau en collaboration avec Juice WRLD.

Pour le dernier de cette semaine, une pierre précieuse s’illuminait, informant « qu’une éclipse est sur le point d’arriver. » La lumière prit bien place aux alentours de 23h pour illuminer le public avec une première déflagration de paillettes et de fumée sur ‘Won’t Let You Go’. La suite ? Une dizaine d'autres drops à couper le souffle, sur ses précédents hits comme sur ses morceaux de ‘Sentio’, son premier album sorti également en avril dernier. À noter que Martin Garrix a également joué ‘Loop’, son single de l’été dévoilé ce vendredi. Le morceau de closing n’a pas été choisi au hasard comme il s’agit de ‘Starlight (Keep Me Afloat)’. Des dizaines de feux d’artifices ont envahi la nuit au-dessus d’un Martin Garrix qui a tout donné, preuve qu’un set à Tomorrowland transporte chaque artiste dans une autre dimension. Ce dernier a quitté la scène aux alentours de minuit en annonçant qu’il sera très certainement de retour sur la Mainstage l’année prochaine.

Le set de l'année pour Martin Garrix ? 

Cette première semaine prend donc ainsi fin avec également Dimitri Vegas & Like Mike sur la 'Library' ou encore Marcel Dettmann sur l’intimiste scène 'Core'. Mais ce n’était que le début d’un extraordinaire mois de juillet qui attend la commune de Boom.

La scène 'Core' de nuit. 

Crédits photos : Gaspard Bettinger

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires