L'UMIH réclame une réouverture des clubs français au 30 juin ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Alors que les discothèques et clubs français n'ont toujours pas eu la moindre perspective pour reprendre leur activité, la branche nuit du syndicat UMIH a déposé un référé auprès du Conseil d'Etat...

Le syndicat UMIH (Union des Métiers de l'Industrie et de l'Hôtellerie) a déposé au Conseil d’Etat un référé pour ouvrir les discothèques le 30 juin, pointant du doigt un flagrant sentiment d'inéquité. 

Ce référé est porté par le cabinet SAND AVOCAT, à l’encontre du décret du 1er mai 2021 et du plan de déconfinement publié par le gouvernement le 30 avril dernier. Ce référé-liberté demande au Conseil d'Etat d’intégrer en urgence les établissements de nuit dans le plan de déconfinement au même titre que les concerts et les mariages. En effet, ces derniers vont pouvoir se tenir librement à compter du 30 juin, alors qu'ils se déroulent de la même manière, en lieux clos, dans un contexte festif, avec de la danse et des boissons alcoolisées.

Sur quel fondement peut-il légitimement être invoqué un respect des gestes barrières dans un cas, et un risque de propagation épidémique dans l'autre ?

La requête insiste sur la discrimination dont sont victimes les discothèques, seul secteur d’activité à n'avoir aucune date de réouverture. Cette requête vise aussi à faire reconnaître par le Conseil d’Etat l’absence de mesures économiques justes et adaptées aux discothèques, dès lors que leur fermeture décidée par l'Etat depuis plus de 13 mois entache les principes constitutionnels et conventionnels de leur droit de propriété.

Le secteur des discothèques en France comporte 1.600 entreprises, le chiffre d’affaires généré par ce secteur est d’environ 1 milliard d’euros et emploie près de 30.000 salariés. Au-delà de ces chiffres directs, le secteur de la nuit est un élément indispensable de l'industrie hôtelière et de l'attractivité des territoires en ce qu'il irrigue nos cafés, nos hôtels et nos restaurants. Le voir disparaître progressivement, avec déjà plus de 100 fermetures définitives, est une catastrophe pour le tourisme français ! Roland HEGUY, Président de l’UMIH 

Rappelons que la plupart des pays européens ont intégré les professionnels de la nuit et du clubbing à leurs calendriers de déconfinement, avec en premier lieu le Royaume-Uni, qui a mené le week-end dernier deux jours de tests grandeur nature avec le Circus à Liverpool. La reprise d'activité outre-Manche a été actée au 21 juin prochain. 

Articles en relation

Commentaires