A Bruxelles, le Fuse se fait musée | DJMAG France - Suisse - Belgique

Institution du clubbing bruxellois, le Fuse rouvre ses portes au public du 9 au 18 avril pour une exposition retraçant ses vingt-sept années d’existence : « Echoing Through Eternity » .

Voilà plus d’un an que la musique n’a plus résonné entre les murs du bâtiment Blaes 208, à Bruxelles. Une première pour ce lieu mythique des nuits de la capitale belge, que les décennies ont vu tour à tour se transformer de cinéma en boîte de nuit latino jusqu’à devenir en 1994 l’épicentre du clubbing de la ville sous le nom Fuse. Plus ancien club techno de Belgique, il aura vu passer tout ce que l’underground électronique fait de mieux, des grands noms aux artistes locaux les mieux cachés. Une riche histoire que le Fuse retrace dans son exposition 'Echoing Through Eternity', où seront affichés les milliers de flyers rappelant les soirées dantesques qui ont fait trembler chaque week-end les murs du club depuis près de 30 ans, accompagnés des témoignages de ceux qui ont fait du lieu ce qu'il est aujourd'hui.

'Echoing Through Eternity' se veut également une exposition immersive, avec sa Motion Room offrant, le temps d’un instant, les sensations sonores et visuelles d’une soirée au Fuse, ou encore son parcours permettant d’arpenter les backstages dans la peau d’un DJ. De quoi parfaire votre connaissance de ce bout de l’histoire du clubbing belge, et vous replonger quelques heures dans cet univers en attendant de venir au Fuse écouter Jeff Mills, Laurent Garnier ou Charlotte de Witte au milieu d’une foule exaltée, dès que cela sera de nouveau permis…

10 euros. Réservation obligatoire. Informations et détails: fuse.be/exhibition

Articles en relation

Commentaires