Rane étoffe sa gamme de contrôleurs avec la ‘ONE’ | DJMAG France - Suisse - Belgique

Avec ses plateaux motorisés de 7 pouces, la ‘ONE’ de Rane s’impose comme un contrôleur incontournable alliant le toucher du vinyle à la praticité du numérique.

Le fossé entre mixe sur vinyles et platines numériques se fait de plus en plus mince. Avec son nouveau contrôleur, le ONE, Rane entend offrir le meilleur des deux mondes en mêlant le côté pratique du numérique à la sensation unique du toucher vinyle classique. La marque américaine, référence incontournable de monde du turntablism, met sur le marché un contrôleur unique en son genre, disposant de plateaux motorisés de 7 pouces et d’un bouton start-stop à piston, que les passionnés de microsillon connaissent bien.

Au delà de ces nouveautés, la Rane ONE embarque avec elle un concentré de technologies couplé à des finitions de qualité, comme la marque en a l’habitude : Crossfader MAG FOUR ultraléger, 6 boutons d'accès rapide aux effets logiciel, 16 pads multifonctions (Hot Cues, Saved Loop, Roll, Sampler, Slicer, Serato Scratch Banks)… De quoi combler les amateurs de mix sur contrôleur numérique et peut-être convaincre les fanatiques de sets sur vinyles.

Tarifs et infos : https://www.rane.com/one

Caractéristiques avancées de la Rane ONE :  

• Plateaux motorisés de 7,2 pouces avec disques acryliques à retrait rapide

• Qualité de fabrication et toucher inimitable signés Rane

• Accès rapide aux effets logiciel via les deux leviers de performance en métal

• Crossfader MAG FOUR ultraléger

• Filtre passehaut/passe-bas et égalisation 3-bandes

• Commandes de boucle dédiées

• Pads de performance multimodes indépendants, comprenant Serato Scratch Banks

• Bouton start/stop à piston, style platine vinyle

• Sorties XLR principales et booth

• 2 entrées ligne/phono • 2 entrées micro combo XLR/TRS

• 2 connexions USB pour ordinateur

• Contrôleur DJ portable (10 kg)

• Serato DJ Pro inclus (mise à jour payante possible vers Serato DVS)

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires