COVID-19 : Barcelone expérimente des tests rapides à l’entrée des clubs | DJMAG France - Suisse - Belgique

Dans le cadre d’un essai grandeur nature, un club de la capitale catalane s’apprête à accueillir 1000 spectateurs sans aucune distanciation sociale imposée.

Et si la solution à la réouverture des clubs venait de Barcelone ? Tandis que les professionnels du monde entier redoublent d’initiatives pour conjuguer le retour de la fête avec le respect des normes de sécurité sanitaire, la capitale catalane se lance dans une expérimentation inédite. L’objectif : accueillir 1000 spectateurs au cœur de la Sala Apolo (l’un des clubs phare de la ville) sans aucune distanciation sociale imposée.

Pour ce faire, l’établissement va miser sur des tests rapides (des tests antigéniques) dont les résultats sont obtenus en une quinzaine de minutes. Les clubbeurs seront ainsi invités à se faire tester à l’hôpital Can Ruti le jour-même et seuls ceux dont le résultat est négatif pourront passer la porte de la boite de nuit. De quoi permettre à la Sala Apolo d’accueillir jusqu’à 1000 personnes en toute sécurité et sans aucune distanciation sociale imposée. Comme le souligne le médecin Boris Revollo de l’hôpital Can Ruti à Europa Press, il s’agira de la première fois que des tests antigéniques massifs seront utilisés pour évaluer si un spectateur « peut participer à un événement avec un grand nombre de personnes ».

Sans distanciation sociale, le masque restera tout de même obligatoire à l'intérieur de la Sala Apolo et du gel hydroalcoolique sera à disposition du public. Surtout, les professionnels de santé qui encadrent cette initiative se veulent prudents. En effet, les tests antigéniques semblent moins sensibles que les tests PCR. Ils pourraient ainsi ne pas détecter un malade avec une charge virale peu élevée (les malades asymptomatiques notamment). Pour le moment, l'usage des tests antigéniques est d'ailleurs recommandé chez les personnes présentants des symptômes mais pas encore dans le cadre d'un dépistage de masse.

Les spectateurs présents lors cet événement-pilote seront donc suivis avant et après la soirée pour tracer toute éventuelle contamination et la Sala Apolo va servir d’essai grandeur nature pour juger de l’efficacité de ces tests. Si les résultats de cette expérimentation attendue dans le courant du mois se révèlent positifs, ce nouveau protocole sanitaire pourrait marquer un grand pas vers le retour à la normal des événements festifs et de la vie nocturne. A noter tout de même que de nombreux experts espagnols appellent déjà à la prudence quant à l'interprétation des futurs résultats, certains spécialistes contestant la tenue même de cet essai.

Articles en relation

Commentaires