Lost Horizon : un festival en réalité virtuelle avec Carl Cox, Fatboy Slim et Peggy Gou | DJMAG France - Suisse - Belgique

L’équipe responsable de l’espace Shangri-La du festival Glastonbury réunit la crème de la techno et de la house le temps d’une expérience immersive sans précédent.

Les festivals passent au virtuel ! Face aux normes sanitaires à respecter et à l’impossibilité d’organiser de grands rassemblements cet été, ces rendez-vous en ligne sont l’occasion idéale pour continuer à danser et à se connecter avec le monde entier - tout en restant en sécurité depuis chez soi. Et si certains organisateurs se contentent de 'simples' livestreams, d’autres sont bien décidés à profiter de ce moment pour repousser les limites de ce que peut proposer l’expérience festival. Illustration parfaite avec Lost Horizon.

Les 3 et 4 juillet, Lost Horizon vous invite ainsi à vivre une expérience 100% immersive et interactive. S’appuyant sur la technologie développée par Sansar, le festival compte plonger ses spectateurs au cœur d’un monde virtuel spécialement imaginé pour l’occasion où il sera possible de déambuler de scène en scène, discuter, explorer, etc., comme dans un jeu vidéo. Les festivaliers équipés de matériel VR pourront même vivre l’événement en réalité virtuelle, de quoi renforcer encore plus l’immersion et la sensation de prendre part à un ‘vrai’ festival.

Du côté de la musique, ce ne sont pas moins de quatre scènes qui vous attendent pendant ces deux jours de festivités. Parmi elles, nous retiendrons tout particulièrement la scène Gas Tower qui réunira un joli plateau orienté techno et house. Carl Cox, Fatboy Slim, ANNA, Jamies Jones, Nastia, Seth Troxler, Peggy Gou ou Skream, ce sont ainsi quelques-uns des meilleurs DJs underground du moment qui prendront part à ce Lost Horizon.

A noter que derrière cet événement annoncé comme l’un des plus grands festivals en réalité virtuelle jamais organisé, se cache l’équipe à qui l’on doit déjà Shangri-La. Cet espace alternatif culte du festival Glastonbury a toujours été reconnu pour sa capacité à innover et à tirer profit des nouvelles technologies. Associée avec les spécialistes du numérique VRJAM et Sansar, l’équipe promet donc de continuer sur sa lancée avec ce Lost Horizon.

Présenté comme « un vrai festival, dans un monde virtuel » l'événement sera accessible gratuitement sur de nombreux supports (PC, application mobile, etc.) et invitera ses visiteurs à faire des dons pour Amnesty International et The Big Issue. Plus d’informations sur le site officiel de Lost Horizon.

Commentaires