Tour Managers Not Touring, un véritable fiasco ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

"Tour Managers Not Touring", le challenge artistique mis en place par les Tour Managers de certains DJ's stars a tourné au fiasco en quelques jours...

À l'heure où les initiatives fleurissent pour venir en aide à tous les acteurs du monde culturel, il y en a une qui agite particulièrement les réseaux sociaux en ce moment. En quelques jours, les Sofa Sessions lancées par le collectif "Tour Managers Not Touring" sont mêmes devenues un véritable fiasco, provoquant des réactions en chaîne de la part de nombreux DJs, professionnels et fans de musiques électroniques.

À la base, cette initiative aurait pu passer totalement inaperçue, mais la vidéo sarcastique du DJ trance John Askew, vue plus de 25000 fois et largement commentée, fait grand bruit. L'Anglais y dénonce la manière dont certains DJs stars de l'underground (Carl Cox, Joseph Capriati, Seth Troxler, The Martinez Brothers, Dubfire, Nicole Moudaber...) ont relayé l'opération sur leurs réseaux sociaux, qualifiant tout ça de "pur scandale". John Askew parle même d'indécence et s'insurge que des DJ's selon lui "millionnaires" en appelent aux dons du public pour venir en aide à leurs propres Tour Managers. Il critique en substance le fait que ces DJs bien payés n'endossent pas la responsabilité de venir en aide eux-mêmes à leur binôme, si essentiel toute l'année au bon déroulé de leurs DJ sets.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

THIS. IS. AN. UTTER. SCANDAL. Out of desperation for income in these trying times the tour managers of some of worlds richest DJs launch a mix series to try and raise donations from the public to help keep themselves afloat while out of work. And then the millionaires they work for have the audacity to beg and plead to the general public to get involved / donate give money I’m guessing so that they don’t have to themselves!!!??. What the actual fuck???????? So the DJs in question are not covering the basic costs of the loyal warriors that baby sit them 24/7 during normal touring periods????? And not only that but they’re then asking you - the out of work / broke / skint general public to put your hand in your pocket to help cover these costs - so they don’t have to??????? Am I loosing my mind here or did what I just watched actually happen? I’m truly lost for words, shocked and a little sad. Shame on the managers who advised these DJs that this was a good idea. Some of these DJs were heroes to me but now any / all respect I had has been lost. If you are one of the tour managers who work for the DJs in this video I feel deeply deeply sorry for you. You’re at their side wiping their ass every second of every day while on tour and now they won’t repay the favour by helping you with a few chunks of change from their VAST wealth????? It’s as scandalous as Victoria Beckham trying to furlough all her staff so that the tax payer could cover their costs. Luckily though - she saw sense and reversed the request when public outrage subtly reminded her she’s a fucking millionaire a hundred times over so can cover those costs out of the coins in her solid gold handbag. This lock down brings out good in some but horrors in others. If you’re going to donate to anything - donate to the NHS or your own country’s front line medical services.

Une publication partagée par John Askew (@djjohnaskew) le

Et pourtant, rien ne dit que ces DJ stars en question ont laissé pour compte leur tour manager. Ce sont ces derniers eux-mêmes qui ont lancé l'intiative. Leurs DJs "employeurs" l'ont simplement relayée sur leurs réseaux sociaux afin de donner du poids et de la visblité à l'opération, qui n'est rien d'autre - à la base - qu'un challenge artistique ! En effet, les "Sofa Sessions" mises en ligne sur la plateforme Bandcamp sont une compilation de mixes réalisés par les Tour Managers (souvent DJs à leurs heures perdues) : 27 mixes et un peu plus de 31 heures de mix inédites étaient donc proposées dans ce cadre. Sauf qu'il était demandé au public de s'affranchir d'une participation minimum de 5€ pour accéder à ces contenus exclusifs, afin de venir en aide à ces "métiers de l'ombre" tellement indispensables au bon déroulement des fêtes. On peut remettre en cause cette stratégie, qui d'elle-même semblait vouée à l'échec, mais elle ne méritait en rien un tel déferlement de réactions polémiques !

Tim Price (aka Dingo), le tour manager de Dubfire, présente lui-même l'initiative comme un challenge artistique : “Beaucoup d'entre nous savons mixer et avons de bonnes sélections musicales. Ce projet est pour nous l'occasion de nous réunir et de proposer un concept inédit au public, comme si on volait un instant la vedette à nos chers DJs. Cela a pour but de relayer le message #stayhome et de récolter des fonds pour nous aider à traverser la crise actuelle."

En effet, la plupart des Tour Managers n'ont pas de salaire fixe et perçoivent un cachet par show. Par conséquent, tous les shows étant suspendus jusqu'à nouvel ordre, la situation financière de ces personnages clé de l'industrie événementielle est plus que floue, comme l'est aussi celle de nombreux autres techniciens, agents, prestataires et intermittents... Le collectif a reconnu ce jour, mardi 5 mai, avoir mal présenté les choses, suite à de nombreuses prises de position acerbes de la part de plusieurs DJs influents, à l'image de Maceo Plex sur Twitter, qui supplie les gens de donner leur argent pour des causes réelles et non pour aider les DJ's riches et leur personnel. Fin de citation.

Le collectif a donc publié un communiqué sur Instagram pour éteindre l'incendie avant qu'il ne devienne réellement incontrôlable et porte atteinte, in fine, à l'image de marque et à la réputation des DJ's dont les Tour Managers sont impliqués..."Il n'a jamais été question que le public se substitue aux DJ's pour nous payer. Toute cette polémique nous attriste profondément." Quoi qu'il en soit, le mal est fait. Cette polémique a déjà fait le tour des réseaux sociaux, désolant même certains fans des DJ's stars concernés, incrédules face au messages souvent haineux et violents de tous ceux qui jugent cet appel aux dons totalement déplacé, malgré le contexte actuel de crise.

Personne ne retiendra au final qu'il ne s'agissait au fond que de proposer des mixes inédits réalisés par celles et ceux qui passent leur temps dans l'ombre des stars des platines. Et pour ceux qui sont curieux, les Sofa Sessions sont ici sur Bandcamp


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

What started out as a creative initiative for a close group of hard working tour management professionals within our beloved scene, to share our passion for music and to merely bring people something positive to keep us occupied in the crazy times we are all experiencing, has now manifested into a totally unprecedented attack on our DJ's. Those DJ's are our family on the road, our confidants and most importantly our closest friends. We work with them week in week out throughout the year and we support each other in everything we do. We asked each of our artists to provide us with an exclusive mix and also help us push the TNT project throughout their online channels which they did so without any hesitation. There was never any mention of our DJ's asking the public to pay our wages, only asking to support us. We are going through these difficult times together like everyone else. We are absolutely saddened at what we are reading online about the DJ’s that bring so much joy and happiness to thousands around the world. This has been blown completely out of context. We as TM's can hold our hands up and agree there were errors made with how this project was presented but this was not intentional and as we speak the situation is being resolved. TNT SOFA SESSIONS

Une publication partagée par TNT (@tntsofasessions) le

Articles en relation

Commentaires