L'incroyable histoire de Galluxy, un fermier savoyard sur la scène de Tomorrowland Winter | DJMAG France - Suisse - Belgique

Avec une bonne dose d’audace, ce DJ totalement inconnu a réussi à convaincre les organisateurs de le laisser jouer sur l’une des scènes du Tomorrowland Winter.

C’est une histoire digne d’un film hollywoodien. L’aventure d’un fermier savoyard, parfaitement inconnu du grand public, qui se retrouve à jouer sur la scène d’un des plus grands festivals électroniques au monde. Cette histoire incroyable mais vraie est celle de Geoffrey Gallucci dit Galluxy...

Cela fait maintenant plus de 10 ans que Geoffrey a acheté ses premières platines. DJ et producteur amateur, ce fan de la première heure d’Avicii commence alors à se produire dans des soirées et des bars en Haute-Savoie. Son BTS en communication en poche, le jeune Savoyard finit par rejoindre la ferme de ses beaux-parents. Un coup de main censé être temporaire mais qui, face aux difficultés du marché de l’emploi, finit par durer. Geoffrey va alors réaliser l’impossible : passer d’une ferme savoyard à la scène de Tomorrowland. Pour le DJ en herbe, le festival fait depuis longtemps figure de Graal. Un rêve inimaginable en tant qu’artiste, mais aussi en spectateur : "Je n’ai jamais pu me rendre en Belgique. Mes amis me disaient toujours "Pourquoi tu n'y vas pas ?" et je leur répondais " Le jour où j'irai, ce sera pour mixer, donc, autant vous dire que je n'irai jamais", nous a t-il confié.  

Même si Galluxy n’a jamais pu se rendre à Tomorrowland, c’est le festival qui est venu à lui. L’année dernière, le géant belge annonce une édition hivernale qui se tiendra dans la station de l’Alpe d’Huez du 9 au 16 mars 2019. Tel un signe du destin, cette annonce réveille un projet que le Savoyard avait en tête depuis quelques temps. "Quand j’ai vu que Tomorrowland s’installait à deux heures de chez moi, je me suis dit que c’était le bon moment", explique le jeune DJ. Geoffrey se lance alors un pari fou : tout faire pour jouer sur la scène de Tomorrowland Winter. Pour cela, le jeune homme a créé un site Internet 'From the farm to Tomorrowland' et publie une vidéo où il décrit son quotidien à la ferme.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le fermier va envoyer sa vidéo à plus de 200 membres de l’équipe de Tomorrowland via le réseau social Linkedin.

Une initiative un peu folle, qui finit par payer après de longs mois d'attente. Les organisateurs du festival lui demandent alors d’envoyer une démo de son travail. Le 26 janvier – jour de son anniversaire – Geoffrey apprend la grande nouvelle : il se produira bien sur la scène de la première édition hivernale de Tomorrowland. Un grand moment de joie mais aussi le début d’un vrai défi pour l’artiste qui n’a jamais joué dans un évènement aussi important. "A partir de ce moment, j’ai bossé tous les jours sur mon set. Je voulais vraiment qu’il représente de A à Z ce que je ressens pour la musique", explique ce grand fan du regretté Avicii.

Programmé sur la deuxième plus grande scène du festival à 18h, Galluxy est alors dans des conditions parfaites pour faire face au public. Et une fois son premier track joué (l’une de ses propres productions), la magie opère : "Tout s’est passé très vite. Je me sentais à l’aise, il y avait les boules de feu, canon à Co2, confettis sur les drops, tout ce dont j’ai toujours rêvé, c’était gigantesque ! J’ai senti que le public comprenait ce que je ressentais". C’est un véritable rêve éveillé pour le jeune homme qui, il y a peu, passait encore ses après-midi à produire dans sa chambre, imaginant la foule en délire. Son rêve est devenu réalité sur la scène de Tomrrowland Winter.

Plus qu’un simple plaisir personnel, cette apparition sur la scène d’un évènement aussi prestigieux que Tomorrowland représente aussi une énorme opportunité pour la carrière de Galluxy. Le DJ a d’ailleurs pu profiter du festival pour rencontrer de nombreux professionnels et distribuer quelques clés USB. Sa performance relayée sur les réseaux sociaux lui attire aussi une toute nouvelle notoriété auprès du public. De quoi l’inciter encore plus à se consacrer au DJing et à la production. Mais malgré cet énorme coup de projecteur, le jeune artiste reste lucide : "Je n’ai pas envie de me faire de faux espoirs. Je pars du principe que j’ai vécu une expérience incroyable que peu de « petits DJs » auront la chance de vivre dans leur vie. Si tout se termine maintenant, j’aurais déjà réalisé un rêve. Je laisse faire le temps et les opportunités, et on verra ». Des paroles pleine de sagesse ! 

Selon moi, il y a plein de talents partout, mais si tu n’as pas la petite idée pour faire connaître ta musique, il ne se passera jamais rien… Geoffrey Gallucci

 

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires