Interview : Henri PFR | DJMAG France - Suisse - Belgique

Alors que son pays peut encore gagner la Coupe du Monde, Henri PFR multiplie les shows en France. C'est au North Summer Festival de Lille que nous lui avons demandé comment il comptait attraper les papillons (référence à son nouveau single)...

L'an dernier, Henri PFR était au line-up de notre Pool Party DJ Mag, encore peu connu du public français. Entre temps, le Belge n'a cessé de monter en puissance, s'offrant des sets sur certaines des plus grosses scènes françaises. Récemment, il a enchaîné le Summer Stadium à Marseille, l'Electroland à EuroDisney et le North Summer Festival à Lille, où nous l'avons rencontré. Alors qu'il découvrira la main stage de l'Electrobeach la semaine prochaine, Henri PFR nous parle de son nouveau track 'Catching Butterflies'...


 La meilleure chanteuse du monde, c’est ma sœur !


Comment définirais-tu le style musical de ce nouveau morceau 'Catching Butterflies' ?

J’ai essayé de faire quelque chose de différent de ce qui se fait actuellement. J’ai pris des petites voix pitchées à la Snake sauf que j’ai fait une instrumentale beaucoup plus calme, summer et happy. L’idée, c'était de faire une rythmique différente. C’est un morceau que tu écoutes sur la plage avec un verre, entre amis. A la base, je l'ai écrit il y à 7 mois à Berlin. J’étais en studio avec un chanteur, un écrivain et une autre personne. Je commençais à jouer les accords au piano. On sentait un bon début. On a commencé à écrire un texte, puis les mélodies, puis les paroles. Cela s’est fait en une après-midi. Je suis rentré à Bruxelles avec mon piano-voix. Je n’ai gardé que la voix et j’ai recommencé l’instrumental autour de cette voix avec un ami producteur bruxellois qui s’appelle HIDDN. On a retravaillé ensemble l’instru. On l’a renvoyé au chanteur, qui a rechanté en meilleure qualité et on a ensuite finalisé les harmonies. Ensuite mixing, mastering et le voilà enfin !

Tu viens de nous parler d’HIDDN, quel a été votre degré de collaboration sur ce morceau ?

A la base, j'avais un vocal et un piano. Au début, j’ai commencé à retoucher mon morceau avec ma recette habituelle, des sax et des trompettes partout… Et puis, j’ai voulu totalement changer de bord et HIDDN a eu une super idée. Je lui ai envoyé le morceau, il l’a travaillé et m’a fait une proposition avec une petite voix pitchée et j’ai trouvé ça génial. On a fini le morceau ensemble. On l’a fait ensemble à 50/50. Ce n’est pas souvent le cas dans les collabs. En plus, Il y a derrière ça une vraie amitié. C’est un producteur en or, super fort, à suivre prochainement et il mérite d’être encore plus connu.

L’origine du titre choisi pour ce single ?

C’est une histoire d’amour d’un couple dans lequel la fille fait faire plein de choses au garçon par amour. 'Catching Butterflies', on attrape les papillons ensemble. C’est l’image d’un amour assez enfantin et niais.  

Il y a une anecdote dans ce morceau, à propos d’une personne qui s’appelle Anna, n'est-ce pas ?

(étonné et ravi) Tu as entendu parler de ça ? Effectivement, c’est ma sœur qui chante dessus. En fait, lorsque le chanteur nous a renvoyé la piste de voix finalisée, on s’est dit que cela serait encore mieux d’avoir un grain de voix féminin. C’était peu de temps avant la date de rendu, on avait contacté une chanteuse… Et je me suis dis, la meilleure chanteuse du monde, parce qu’elle a une voix juste incroyable, et bien, c’est ma sœur. Je lui ai demandé, et même si elle avait un peu peur, était stressée en studio, elle a accepté. On l’entend au refrain si on écoute bien. On entend une voix de fille en back qui vient soutenir la voix principale et je trouve que les deux voix s'accordent super bien. On a partagé de bons moments et en plus… C’est gratuit (rires)

Tu as joué ce morceau sur la scène du North Summer Festival à Lille devant 15000 personnes, qu’as-tu ressenti ?

Cette date était exceptionnelle pour moi. Jouer dans un stade, devant cette foule impressionnante, c’était génial. Dès que j’ai annoncé au public qu’il s’agissait de mon nouveau morceau, la réaction des gens a été folle. Je suis super content et soulagé parce que cela fait longtemps que j’attendais de sortir ce morceau et là les premiers retours sont tous excellents.

Articles en relation

Commentaires