L'album chef d’oeuvre des Propellerheads ressort 20 ans après ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

L’album culte des Propellerheads, pièce majeure dans l'histoire du Big Beat, bénéficie d’une réédition à l’occasion de son vingtième anniversaire.

En 1998, le duo formé par Alex Gifford et Will White lâche une petite bombe musicale au nom alambiqué : ‘Decksandrumsandrockandroll’. Un disque qui aura marqué son époque, dépassant largement la frontière des musiques électroniques pour atteindre le grand public, avec plus de 500 000 exemplaires vendus dans le monde.

Rattaché au mouvement Big Beat, qui fait alors fureur outre-manche, avec des figures de proue telles que Fatboy Slim ou The Chemical Brothers, l’album se veut un assemblage unique en son genre. Mêlant machines et instruments (basses, batteries, claviers, orgue Hammond…), les Propellerheads inventent une musique à la croisée de la Library Music des années 70, de la Blaxploitation et de l'Electro à la sauce british, portée par des arrangements dignes des meilleurs bandes originales.

Le duo se paye même le luxe d’une collaboration avec David Arnold, compositeur du thème de James Bond (dans une reprise épique de celui-ci), ainsi qu’avec la diva Shirley Bassey.   

Aussi puissante que cinématique, la musique des Propellerheads se révèle parfaitement adaptée à la synchronisation à l’image. Le titre ‘Spybreak!’ sera bientôt indissociable du film Matrix et de ses fusillades en slow-motion, tandis que les émissions et reportages utilisant ‘Take California’ en habillage sonore ne se comptent plus... Seul album du groupe, ‘Decksandrumsandrockandroll’ souffle aujourd’hui ses 20 bougies, et se voit pour l’occasion réédité en coffret double CD et double vinyles par le label PIAS.

Une bonne raison de (re)découvrir ce classique des musiques électroniques et de voir à quel point le duo, qui se cache derrière l'élaboration du logiciel de production musical Reason, était en avance sur son temps. Produit en 1998, cet album n'a pas pris une ride !

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires