Le label Bromance tire sa révérence en musique | DJMAG France - Suisse - Belgique

Après 5 ans d'aventures musicales en tous genres, le label Bromance tire sa révérence en musique avec une dernière mixtape signée Brodinski et Guillaume Berg...

Il y a 5 ans, Brodinski, Manu Barron et Guillaume Berg lançaient le label Bromance avec une réelle ambition artistique, se positionnant en première ligne de la scène électro française créative et rayonnante à l'internationale.

Une cinquantaine de sorties plus tard, le label français tire sa révérence en musique, avec un dernier mix anniversaire (à télécharger gratuitement) mettant à l'honneur certaines de ses sorties les plus marquantes et avant-gardistes. L'une des réussites de Bromance est d'avoir cassé les frontières entre les musiques électroniques et les musiques urbaines. Une fusion dans laquelle Brodinski excelle lui-même depuis plusieurs années.

"Dieu sait que c'était un pari fou" reconnaît Manu Barron, avant de parfaitement résumer le positionnement artistique totalement hybride de Bromance. "L'une des choses qui nous a réunis, c'était l'envie de célébrer la musique autour de soirées où l'on aurait le droit d'écouter un set de techno old school avant un set de Dirty South (ndlr : mouvance hip-hop née à Atlanta, sans aucun lien avec le DJ-producteur australien Dirty South), pour ensuite écouter une sélection rave belgo-hollandaise 90's, et finir sur un mix improbable d'EBM et d'Indus. Incohérent pour certains, touche-à-tout pour d'autres, diversifié et désiré pour nous et ceux qui nous ont suivis."

Sans aucun doute, Bromance aura inspiré bon nombre de labels et de producteurs à travers le monde. Et c'est bien le plus important à l'heure d'Internet...

Vidéos en relation

Commentaires