Interview : Lost Frequencies | DJMAG France - Suisse - Belgique

Révélation de l'année 2015, ce jeune DJ-producteur belge a réussi à placer deux singles ('Are you With Me' et 'Reality') en haut des charts européens. Désormais pris sous l'aile de Tomorrowland, il enchaîne les DJ sets...

Il y a quelques semaines, notre correspondant belge Mike Verhoeven a profité des TransArdentes pour poser quelques questions à son compatriote Felix de Laet, plus connu sous le nom de Lost Frequencies… Extraits ! 


Un jour, l'équipe de Tomorrowland m’a invité à aller manger des sushis avec Dimitri Vegas...


Que pensent tes potes de toi ?

Ils pensent que je suis un gros loser. Ils sont fiers de moi mais à la base, aucun d’eux n’écoutent mon style de musique. Ils écoutent du rap, de la techno, de la dubstep...

Quel était ton rêve quand tu étais gosse ?

Je voulais être conducteur de train ! J’avais des trains Marklin quand j’étais gosse. J’étais un grand fan des trains à vapeur, j’avais même des t-shirts à leur effigie. Mais maintenant, je suis DJ, on ne peut pas tout faire dans la vie…

Quand t’es-tu réellement intéressé au milieu du deejaying ?

J’ai toujours été intéressé par la musique électronique mais je ne me suis jamais dit que j’allais être DJ. Je me voyais plus dans la production. J’ai d'ailleurs refusé les premières propositions car je n’en avais pas spécialement l’envie. Surtout, je ne connaissais rien au niveau du matériel et je n’avais aucune playlist. J’ai donc appris à me servir du matériel et à me constituer une playlist que je mets à jour toutes les semaines.

Raconte-nous ton premier DJ set...

C'était l’an dernier aux Transardentes. Je chiais dans mon froc car j’avais vraiment les boules ! J’avais peur du matériel, de faire des blancs, de rater des transitions… En plus, mon Serato s’est éteint deux fois durant mon set. Depuis, j’ai changé de matériel. Maintenant, je suis plus confiant, je sais ce que je vais jouer, je prends le micro, je m’amuse avec le public…

Comment es-tu arrivé, en si peu de temps, à ce que ce soit l’équipe de Tomorrowland qui s’occupe de ton booking ?

Un jour, ils m’ont invité à aller manger des sushis avec Dimitri Vegas et mon manager. Ils avaient envie de me rencontrer et de discuter. Par la suite, ils m’ont booké à Tomorrowland et on a décidé de travailler ensemble, je n’aurais pas pu avoir mieux…

Une collaboration avec Dimitri Vegas & Like Mike ?

J’ai collaboré avec eux sur plusieurs productions, mais je ne peux encore rien dire pour l’instant...

Retrouvez l'intégralité de cette interview sur ce lien

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires