Depuis trois ans, nous ouvrons le festival Electrobeach avec notre Pool Party DJ Mag...

D'année en année, notre Pool Party DJ Mag en marge de l'Electrobeach, le plus gros festival électro de France, est une réussite de plus en plus retentissante ! 

Vous avez été près de 2000 à danser autour de la piscine de la Marina Discothèque au Barcarès pour la troisième édition de notre traditionnelle Pool Party, en Opening de l’Electrobeach Festival. Dès midi, la bonne musique a donné le sourire aux participants, avec Mave, le gagnant de notre concours Soonvibes. Le jeune DJ montpelliérain, malgré quelques soucis techniques, a pris du plaisir à ouvrir le bal, même s'il est assez vite monté dans les tours pour flirter avec la Bass Music et la G-House musclée.

Notre résident attitré, Alek Verdi a fait redescendre la pression, en calmant le jeu et en préparant le terrain pour le duo hollandais Deepend, dans une ambiance nettement plus ensoleillée et sensuelle. Il faut dire que les premières heures de la pool party sont les plus calmes, en toute logique. Malgré le vent frais et soutenu, les clubbers n'ont pas eu de mal à se dénuder et profiter des bassins de la Marina entre deux déhanchés. Deepend, auteur du remix le plus écouté de l'année ('Catch and Release' de Matt Simons) a proposé une très belle sélection deep-house, parfaitement adaptée au cadre de notre Pool Party.

Vers, 15h, à la fin du set d'Uppermost, qui est resté dans une vibe entre House et Nu-Disco de qualité, le public a commencé à se masser devant la cabine et à véritablement se mettre dans l'ambiance. L’arrivée de Florian Picasso a définitivement lancé la Pool Party avec une foule en délire qui sautait sur chaque drop et répondait sans broncher aux invectives du DJ. Le Français, signé sur le label Protocol,  a proposé un set très varié et assez éloigné de ce que l’on pouvait attendre de lui. Il n’a cependant pas hésité à jouer de sa notoriété auprès du public en utilisant beaucoup le micro afin de chauffer tout le monde.

 

Une vidéo publiée par DJMAGFR (@djmagfr) le

A 17h, pas de répis, c’est l'une des deux méga-stars qui a pris la relève. Le meilleur ami d'Hardwell, Dannic, était prêt à faire monter l'énergie d'un cran. Son set Big Room, plein de maîtrise, a littéralement fait bouillr le dancefloor extérieur de la Marina, avec en bonus un Edit sorti de nulle part du 'Lac du Connemara' de notre Michel Sardoux national ! 

 

@dannic commence son set dans une ambiance survoltée ! #DJMAGFR #emf2016

Une vidéo publiée par DJMAGFR (@djmagfr) le

Arrivé avec un quart d'heure de retard suite aux feux de forêt aux alentours, l'Allemand Tujamo a maintenu la pression, avec un set explosif et bien rentre-dedans, à base de ses propres tubes et remixes, dans son style si caractéristique. Attendu au tournant, le roi du Booty Bounce a fait sensation. 

Le jeune et talentueux Julian Jordan a ensuite pris les platines à 20h, pour le plus grand plaisir de ses fans, venus nombreux. La proximité du public avec les DJ's a créé une atmosphère très particulière. On sentait bien que les fans se régalaient de pouvoir danser à quelques mètres de leurs DJ's préférés. L'ami de Martin Garrix n'a pas failli à sa réputation, avec un mix rondement mené, très propre et en phase avec les attentes du public.

Puis à 21h30, la closing était confiée au nouveau talent français Dombresky, encore relativement méconnu des festivaliers. Signé sur les labels Confession de Tchami et Fool's Gold d'A-Trak, ce membre de Pardon My French a mis tout le monde d’accord avec un set bien différent de ce qu’on avait entendu la majeure partie de l’après-midi. Il a joué un set très Housy, avec notamment la dernière production de Malaa, 'Diamond' et bon nombre de ses propres tracks et edits ('Overtime', 'Wait' ou encore 'Freakin' produit en collaboration avec Tchami).

 

Une vidéo publiée par DJMAGFR (@djmagfr) le

Ce set de clôture a validé notre direction artistique large et éclectique. Quant à l’ambiance, elle était tout bonnement incroyable, avec un public très réceptif. Désormais bien installée dans la tête des festivaliers, la Pool Party DJ Mag a été une vraie réussite. 

Photos : Sylvain Jeannoutot - Soonnight

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires